Résolu Produits Forestiers

0 4245
Forêt_boréale_carbon_CO2

Pendant que de nombreuses entreprises s’efforcent de réduire leur empreinte carbone, Résolu croit qu’elle a une obligation particulière de le faire parce que nous vivons et travaillons dans les forêts qui aident à gérer les changements climatiques mondiaux. À cette fin, nous nous sommes fixé un objectif ambitieux : réduire nos émissions de gaz à effet de serre de niveaux 1 et 2 tout en continuant à chercher des moyens d’améliorer notre efficacité énergétique.

Réductions considérables de l’empreinte carbone

  • Dans le cadre du programme Climate Savers du Fonds mondial pour la nature (WWF), Résolu s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de niveaux 1 et 2 de 65 % d’ici à 2015 (par rapport à l’année de référence 2000). Cette cible, qui fait de nous un chef      de file de l’industrie, équivaut à retirer 1,45 million d’automobiles du réseau routier. Nous sommes très heureux d’annoncer que nous nous attendons à atteindre cet objectif plus vite que      prévu.
  • Environ 70 % de nos besoins énergétiques sont comblés par des sources renouvelables. L’hydroélectricité est la principale source, et huit établissements exploitent des installations de cogénération qui produisent de « l’énergie verte » à partir de biomasse carboneutre.
  • Nous utilisons d’autres types de combustibles, comme le méthane des sites d’enfouissement, les huiles usées et le combustible issu des vieux pneus, afin de réduire nos déchets.
  • Notre gamme de produits AlignMC a une empreinte carbone de 35 à 86 % inférieure à celle du papier concurrent moyen.

 

Plus d’économies de CO2 prévues

  • L’ensemble de l’industrie cherche des moyens de mieux utiliser les déchets organiques. Entre 2007 et 2009, la consommation de biomasse de l’industrie est passée de 58 à 68 pour cent de l’énergie utilisée. Ceci signifie que notre dépendance aux combustibles fossiles qui contribuent aux changements climatiques a énormément diminué, tandis que notre capacité de réutiliser les déchets s’est accrue.
  • Le 22 août 2013, Gaz Métro, Produits forestiers Résolu et la municipalité de Saint-Félicien ont annoncé la construction d’une nouvelle conduite de gaz naturel qui permettra à l’usine de pâte kraft de Résolu située à Saint-Félicien de remplacer le mazout lourd par une forme d’énergie plus propre. Ce projet représente un investissement total de 17 millions de dollars CAD. En adoptant le gaz naturel, notre usine de Saint-Félicien réduira ses émissions de GES de 17 000 tonnes par année, soit l’équivalent des émissions produites par 5 000 automobiles. La nouvelle conduite aura une longueur de 22 kilomètres et sa construction sera terminée d’ici décembre 2013.
  • Résolu a récemment annoncé la construction d’une usine de granules de bois qui transformera des fibres résiduelles actuellement sous-utilisées en une source fiable d’énergie renouvelable. Cette installation d’énergie sera la plus grande en Amérique du Nord à être alimentée exclusivement par la biomasse et elle contribuera grandement à réduire nos émissions de gaz à effet de serre.

0 5018
Industrie forestière au Canada

Depuis des milliers d’années, la forêt boréale procure aux humains de la nourriture, des vêtements et des habitations. Aujourd’hui, elle continue à permettre aux gens de gagner leur vie en leur offrant des emplois directs – dans l’aménagement de la forêt, ainsi que dans les opérations industrielles – et des emplois indirects dans des épiceries, des écoles, des hôpitaux et des milliers d’entreprises et d‘organisations qui composent les collectivités boréales.

Faits rapides

  • Plus de 233 800 Canadiens sont employés directement par l’industrie des produits forestiers et plus de 600 000 Canadiens dépendent de l’industrie pour leur subsistance.
  • La contribution du secteur forestier au PIB du Canada se chiffrait à 24 milliards de dollars CDN en 2012, soit environ 2 % du PIB total du pays (et 12 % du PIB manufacturier du Canada).[1]
  • Plus de 800 communautés de Premières Nations vivent dans la région boréale canadienne et environ 17 000 peuples autochtones au Canada tirent leur revenu de l’industrie des produits forestiers.[2]
  • Le salaire moyen payé dans notre industrie est de 52 673 $, ce qui représente 16 % de plus que la moyenne nationale.3 L’industrie des produits forestiers paie environ 9 milliards de dollars en salaires chaque année.4
  • L’industrie contribue de façon très importante au commerce entre le Canada et les États-Unis — les États-Unis à eux seuls représentent 65 % des exportations canadiennes de produits du bois et du papier qui entrent dans la fabrication de produits allant des papiers d’impression aux matériaux de construction en passant par les emballages, les étiquettes et le matériel publicitaire.

La préservation de ces collectivités et de leur mode de vie est une des principales raisons pour lesquelles l’industrie investit si massivement dans des pratiques forestières fondées sur des données scientifiques et de nature à assurer la durabilité environnementale, sociale et économique.



[1] Association des produits forestiers du Canada

[2] Service canadien des forêts

3 Association des produits forestiers du Canada

4 Service canadien des forêts

VIDEOS

video

0 3473
La MRC de Maria-Chapdelaine compte 40 000 km2, dont plus de 95% est un vaste territoire forestier qui s’étend jusqu’au Nord du Québec. Jean-Pierre...