Résolu Produits Forestiers

0 4619
Forêt_boréale_carbon_CO2

La réglementation forestière au Canada est l’une des plus rigoureuses au monde.

Des études menées par l’Université Yale et Indufor Oy ont établi que les lois et règlements forestiers canadiens comptaient parmi les plus stricts au monde.

Un rapport NEPCon de 2017 (produit avec le soutien du Forest Stewardship Council®) aboutissait à la conclusion suivante :

« Le Canada dispose d’un solide système de procédures qui garantissent que ses forêts sont gérées dans l’intérêt du public. Plusieurs rapports et études ont confirmé que les politiques et pratiques d’aménagement forestier du Canada sont parmi les plus rigoureuses au monde. » (traduction libre)

NEPCon est un organisme international sans but lucratif bien connu qui mène des audits de certification selon les normes du FSC et du PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification).

Le rapport de NEPCon cite de nombreux groupes de certification et de développement durable, y compris le World Business Council for Sustainable Development (Conseil mondial des affaires pour le développement durable) et le World Resources Institute (Institut des ressources mondiales), qui estiment que le Canada a la plus faible prévalence de sources d’approvisionnement douteuses et de corruption au monde, de même qu’un faible risque de récolte illégale. De plus, la Banque mondiale compte le Canada parmi les 10 meilleurs pays au monde pour ce qui est du respect de la primauté du droit.

Quant aux politiques qui régissent les travaux de récolte au Canada et au respect des règles, le rapport conclut que « les lois sont respectées » et que « les cas d’infraction à des lois ou à des règlements font l’objet d’un suivi efficace grâce à des mesures préventives prises par des autorités ou des entités compétentes ». Le rapport en vient à la même conclusion quand il s’agit de la protection des espèces, « de la protection de sites ayant une importance sociale et écologique », et du respect des règlements sur l’environnement et des exigences en matière de santé et de sécurité, de commerce et de transport.

En outre, le Canada se classe parmi les meilleurs pays en matière de gouvernance. Le Forest Stewardship Council® l’a lui-même reconnu dans le cadre d’une évaluation des risques qu’il a menée sur la récolte illégale au Canada. De plus, selon le rapport sur les indicateurs de gouvernance 2015 de la Banque mondiale, le Canada a obtenu les notes respectives de 94 %, 95 % et 94 % sous les aspects Qualité de la réglementation, État de droit et Maîtrise de la corruption.

0 5499
Industrie forestière au Canada
  • L’industrie des produits forestiers est un des moteurs de l’économie canadienne depuis des générations et les communautés des Premières Nations dépendent de la forêt boréale depuis des millénaires.
  • L’industrie des produits forestiers a la responsabilité particulière de comprendre et de protéger la forêt et de trouver les meilleures façons d’assurer sa viabilité et son potentiel de développement naturel, économique et social.
  • L’industrie des produits forestiers a une énorme influence sur le mode de vie et le bien-être de nombreuses collectivités canadiennes.
  • Plus de 600 collectivités canadiennes dépendent du secteur forestier. Dans la moitié d’entre elles, les ménages tirent au moins 50 % de leurs revenus de la foresterie, et près de 160 d’entre elles dépendent uniquement de la foresterie.
  • Les collectivités autochtones du Canada vivent dans les régions forestières dans une proportion de 70 %.
  • Environ 17 000 membres des Premières Nations travaillent au sein de l’industrie canadienne des produits forestiers, qui emploie plus de 1 400 entreprises autochtones.
  • L’industrie canadienne des produits forestiers rapporte annuellement 67 G$ CA.
  • L’industrie canadienne des produits forestiers procure 230 000 emplois directs et près de 1 million d’emplois indirects d’un bout à l’autre du pays.
  • Le salaire moyen payé dans notre industrie est 16 % supérieur à la moyenne nationale, ce qui contribue à soutenir la santé économique de centaines de villes et de villages.
  • Les produits que nous commercialisons constituent un important lien entre le Canada et les États-Unis puisque ces derniers sont de loin le plus important importateur de produits forestiers canadiens destinés à la fabrication de journaux, magazines, livres, papiers d’impression et d’écriture, papier mouchoir et matériaux de construction.