Résolu Produits Forestiers

0 3288

La MRC de Maria-Chapdelaine compte 40 000 km2, dont plus de 95% est un vaste territoire forestier qui s’étend jusqu’au Nord du Québec. Jean-Pierre Boivin, préfet de la MRC, explique tout le potentiel que possède ce territoire pour les différentes communautés qui y vivent. L’industrie forestière est la seule industrie majeure de la région. Des scieries, alimentées par des entreprises telles que Résolu, sont d’ailleurs implantées dans plusieurs localités de la MRC. Et c’est ainsi que la forêt boréale leur permet de vivre.

Jean-Pierre Boivin souligne que sa relation avec Résolu s’est bâtie grâce à la confiance. Cette relation a d’ailleurs permis de faire redémarrer une usine à Dolbeau-Mistassini, amenant ainsi 200 emplois supplémentaires à la communauté. Il rappelle également l’importance d’avoir une voix au sein du débat sur la forêt.

0 1518

Le maire de La Dorée, Jacques Asselin, parle de l’importance qu’il accorde au fait que les travailleurs et les entreprises de sa région puissent continuer à vivre de la forêt. Œuvrant depuis plus de 10 ans pour l’avenir de sa collectivité, il rappelle que plus de 80% des habitants de La Dorée travaillent dans le milieu forestier, que la forêt fait vivre cette communauté depuis les 125 dernières années et qu’elle est intrinsèquement liée à leur survie.

Jacques Asselin souligne que son rapport avec Produits forestiers Résolu est bon car l’entreprise porte à cœur l’inclusion de sa collectivité au sein des débats environnementaux, sociaux et économiques.

 

0 1321

Christian Awashish, chef de la communauté atikamekw d’Obedjiwan, parle des effets positifs qu’a générés l’implantation d’une scierie dans sa communauté. Opérationnelle depuis 1999, cette scierie a été fondée en partenariat avec Résolu et a permis la création de nombreux emplois. Il rappelle d’ailleurs qu’au sein de sa communauté, l’industrie forestière est le champ d’activité le plus profitable à l’heure actuelle pour créer de nouveaux emplois et générer des bénéfices.

Christian Awashish souligne qu’il est possible de concilier le développement de l’industrie forestière et le respect du milieu de vie des communautés mais que les Premières Nations doivent avoir une voix dans la gestion du territoire forestier.

VIDEOS

video

0 3288
La MRC de Maria-Chapdelaine compte 40 000 km2, dont plus de 95% est un vaste territoire forestier qui s’étend jusqu’au Nord du Québec. Jean-Pierre...