0 1691
Premières_Nations_forêt_boréale

Résolu reconnaît et respecte l’importance culturelle et sociale que revêtent la terre, l’eau et les forêts du Canada pour les Premières Nations. Nous comprenons aussi que ces ressources permettent d’assurer  leur prospérité et leur développement économique. Il est dans notre intérêt commun de veiller à ce que les forêts dont nous dépendons continuent de répondre aux besoins environnementaux, sociaux, culturels et économiques des prochaines générations. Nous collaborons avec les Premières Nations depuis des décennies et nous savons qu’elles doivent prendre part aux conversations sur l’avenir de la région boréale. C’est pourquoi nous les avons invitées à participer à L’Entente sur la forêt boréale canadienne (Pour en savoir plus sur l’EFBC).

Les Premières Nations jouent un rôle crucial dans l’aménagement forestier durable

Nous croyons fermement que la consultation du public constitue une étape essentielle du processus de planification de l’aménagement forestier durable et nous veillons à faire participer les Premières Nations à l’analyse de nos plans de récolte afin de nous assurer que nous avons tenu compte de tous les aspects environnementaux, sociaux, culturels, traditionnels et économiques.

Faits rapides—nos partenaires des Premières Nations

Résolu a établi de solides partenariats avec ces communautés :

ONTARIO

  • Première Nation de Fort William : Nous louons le terrain et les bâtiments qui abritent notre scierie de Thunder Bay de la Première Nation de Fort William. Le 14 mai 2013, Résolu et la Première Nation de Fort William ont célébré le 10e anniversaire de cette relation d’affaires.
  • Notre nouveau projet de scierie à Atikokan créera plus de 90 emplois en plus des autres postes liés aux activités de construction et de transport du bois et de copeaux.
  • Première Nation de Wabigoon Lake : Résolu a aidé la Nation Ojibway de Wabigoon Lake à établir une pépinière dans la communauté. Nous achetons aussi plus de 1,5 millions d’arbres par année de cette entreprise pour soutenir nos activités de reboisement.

QUÉBEC

  • Conseil de bande Atikamekw : Cette coentreprise établie avec le conseil Atikamekw d’Obedjiwan existe depuis 1998. Le conseil détient 55 % de la scierie Opitciwan, tandis que Résolu en détient 45 %. La scierie est située sur la réserve et elle emploie actuellement environ 80 membres de la communauté d’Obedjiwan. Les employés de la coentreprise servent de modèles pour les jeunes de cette communauté nordique. Résolu a contribué à l’entretien des routes donnant accès à la collectivité, soutenu des projets d’infrastructure, participé à l’implantation du service forestier de la scierie et conclu des contrats d’achat de bois avec la communauté. En septembre 2013, la scierie Opitciwan a reçu le prestigieux Prix du leadership des entreprises forestières autochtones décerné par l’Association des produits forestiers du Canada et le Conseil canadien pour le commerce autochtone.
  • Kitigan Zibi Anishinabeg : Il y a dix ans, Résolu a établi un partenariat avec la communauté de Kitigan Zibi Anishinabeg dans le cadre duquel la Société a réalisé des travaux d’aménagement forestier et de récolte en échange de droits de coupe pour les volumes alloués à Kitigan Zibi par le gouvernement du Québec.

La Société a aussi signé des ententes avec un certain nombre de Premières Nations dans le but d’accroître les avenues de développement économique pour ces communautés.

Pourquoi ces partenariats sont-ils importants?

Nos partenariats avec les Premières Nations font partie de la vision de la Société et elles sont une source de fierté pour nous. En créant des occasions d’emploi et de développement des affaires mutuellement bénéfiques, Résolu peut soutenir l’autonomie économique et sociale des communautés de Premières Nations.

  • Il y a 800 communautés de Premières Nations dans la région boréale. Dans certaines des collectivités où nous exerçons nos activités, les Premières Nations représentent une grande partie de la population. Toute entreprise ayant des activités importantes dans cette région doit entretenir des relations solides avec les Premières Nations.
  • Les hommes et les femmes des Premières Nations jouent un rôle important dans notre industrie—17 000 Autochtones travaillent dans le secteur canadien des produits forestiers. Il est dans l’intérêt de l’ensemble des sociétés de produits forestiers de bien comprendre les besoins de ces communautés, puisque nous les considérons comme des collègues de valeur et comme des membres de notre équipe.

Options de partage :

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une réponse